mppu international

twitterfacebook

nouvelles banner-fra

IL A AIME SA VILLE’ JUSQU’A DONNER SA VIE

"J'ai appris avec une profonde douleur la nouvelle de la mort d'Emanuele Crestini, maire de Rocca di Papa, décédé des suites des brûlures qu'il avait contractées lors de son intervention, après une explosion à la mairie, pour porter secours à toutes les personnes qui se trouvaient à l'intérieur du bâtiment, donnant un exemple de courage, d’altruisme et de générosité à l’égard de ses concitoyens ". C’est ainsi que le président de la République italienne, Sergio Mattarella, s’est exprimé.

Rocca di Papa est membre de l'Association des villes pour la fraternité, un réseau de villes engagées dans la mise en œuvre de la fraternité dans la vie et la politique de la ville, s'inspirant de la pensée de Chiara Lubich et de la vie de son mouvement des Focolari, dont le siège international est à Rocca di Papa.

Maria Voce, présidente actuelle du mouvement des focolari, a écrit ce qui suit :

 

 

PLUS DE 8.000 VÉNÉZUÉLIENS VERS LE PEROU EN UNE SEULE JOURNÉE

 

Plus de 8.000 Vénézuéliens ont franchi la frontière de Tumbes, vers le Perou, vendredi, soit le plus grand nombre jamais enregistré en une seule journée, selon le HCR.

Quelques 4.700 d’entre eux ont déposé une demande d'asile au Pérou, ce qui constitue également un nombre record.

Les autorités péruviennes ont publié vendredi une déclaration expliquant qu'en raison de cet afflux massif de réfugiés et de migrants, un plan d'urgence spécial serait mis en place et que les réfugiés vénézuéliens sont désormais tenus d'avoir un passeport et un visa pour pouvoir entrer au pays, à partir du samedi 15 juin. Jusqu'à présent, on ne demandait à chaque Vénézuélien qu'un document de base, comme une pièce d'identité ou une 'carte andine', pour être autorisé à entrer au Pérou.

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a envoyé des équipes supplémentaires à la frontière péruvienne avec l'Équateur pour aider les autorités à faire face au nombre sans précédent de réfugiés et de migrants vénézuéliens qui entrent au Pérou.

Colombie. Des réfugiés et des migrants vénézuéliens traversent le pont Simon Bolivar, l'un des sept points d'entrée légaux à la frontière entre la Colombie et le Venezuela.

 

Les gens arrivent dans une situation de plus en plus vulnérable

Au total, le Pérou a reçu plus de 280.000 demandes d'asile de citoyens vénézuéliens et a accordé des permis de séjour temporaires à plus de 390.000 personnes. Le pays accueille actuellement environ 800.000 migrants et réfugiés vénézuéliens.

« Les gens arrivent dans une situation de plus en plus vulnérable », a déclaré Federico Agusti, le Représentant du HCR au Pérou.  « Certains d'entre eux ont marché pendant 30 ou 40 jours à travers plusieurs pays de la région. Nous voyons des personnes souffrant de malnutrition, de déshydratation, ainsi que des personnes ayant des problèmes médicaux. Il y a de plus en plus de familles avec enfants », a-t-il ajouté.

Les autorités péruviennes à la frontière travaillent 24 heures sur 24 pour traiter les nouveaux arrivants. 

Le HCR est dans une course contre la montre sur le terrain, fournissant une assistance humanitaire et des services de santé, des informations et un soutien juridique aux réfugiés et aux migrants des deux côtés de la frontière.

 

Impact sur la frontière entre l'Équateur et la Colombie

Les nouvelles exigences du Pérou en matière de visas pour les Vénézuéliens ont également un impact sur la frontière nord de l'Équateur avec la Colombie, par laquelle 8.380 Vénézuéliens sont entrés jeudi, selon les autorités. 

Le HCR et ses partenaires sont également présentes pour fournir une assistance et une protection humanitaires vitales et soutenir le gouvernement équatorien et la société civile.

En outre, l’agence appelle la communauté internationale à intensifier son appui à la Colombie, l'Équateur et le Pérou, qui accueillent la grande majorité des 4 millions de réfugiés et de migrants du Venezuela, dont la plupart ont besoin d'une aide humanitaire.

 

news.un.org

UNIE DANS LA DIVERSITÉ

Mppu fonctionne chaque jour pour que cette expérience politique importante puisse progresser et contribuer à l’unité dans la riche diversité de la communauté mondiale tout entière.


«Unie dans la diversité», la devise de l'Union européenne, a été utilisée pour la première fois en 2000.

Cette devise caractérise la manière dont les Européens se sont rassemblés, en créant l'Union européenne, pour œuvrer en faveur de la paix et de la prospérité, s'enrichissant ainsi des diverses cultures, traditions et langues du continent.

Allemand : In Vielfalt geeint
Anglais : United in diversity
Bulgare : Обединен в многообразието
Croate: Ujedinjeni u različitosti
Danois : Forenet i mangfoldighed
Espagnol : Unida en la diversidad
Estonien : Ühinenud mitmekesisuses
Finnois : Moninaisuudessaan yhtenäinen
Français : Unie dans la diversité
Grec : Ενωμένοι στην πολυμορφία
Hongrois : Egység a sokféleségben
Irlandais : Aontaithe san éagsúlacht
Italien : Unita nella diversità
Letton : Vienota dažādībā
Lituanien : Suvienijusi įvairovę
Maltais : Magħquda fid-diversità
Néerlandais : In verscheidenheid verenigd
Polonais : Zjednoczona w różnorodności
Portugais : Unida na diversidade
Roumain : Uniţi în diversitate
Slovaque : Zjednotení v rozmanitosti
Slovène : Združena v raznolikosti
Suédois : Förenade i mångfalden
Tchèque : Jednotná v rozmanitosti

Suédois : Förenade i mångfalden

Tchèque : Jednotná v rozmanitosti

COOPERER ENTRE PAYS SURMONTER LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Dans cette édition de Global Japan, nous découvrons comment le savoir-faire du Japon s'exporte en Colombie : des chercheurs aponais apportent leurs technologies agricoles au secteur rizicole colombien. Ils développent avec leurs collègues locaux de nouvelles variétés de riz et augmentent la productivité grâce à l'Internet des objet.

 

Le service Euronews

 

 

 

CO-GOUVERNANCE POUR UN MONDE NUMÉRIQUE DE CONFIANCE

 

Fadi Chehadé propose un système de co-gouvernance digitale pour résoudre les problèmes numériques actuels et futurs auxquels le monde est confronté. Sa proposition  s’appuie sur son expérience à la tête de l’ICANN[1], une des institutions-clés dans le domaine de la gouvernance digitale, et sur ses travaux en tant que membre du groupe des experts en coopération numérique au sein du Secrétariat général de l'ONU.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé à mettre en place de nouveaux mécanismes pour la  gouvernance du monde digital. Des mécanismes qui « réunissent toutes les parties prenantes - gouvernements, entreprises, communauté scientifique et société civile-... pour la création de normes, de protocoles, mais sans la rigidité bureaucratique, réglementaire ... pour moi  c’est clair; dit-il,  ce ne peut pas être uniquement un  processus intergouvernemental.»

La proposition de Fadi Chehadé repose essentiellement sur la séparation des mécanismes de conception des normes et des mécanismes qui imposent leur mise en œuvre. Cela permettrait un processus rapide de conception normative, à la vitesse de l'évolution technologique, tout en respectant le rôle des gouvernements pour imposer ces nouvelles normes selon qu’ils les considèrent en conformité avec leurs instances légales et de régulation.

 

Source: Ecrit par Ngaire Woods × 01 February 2019 - BSG FACULTY, SCIENCE AND TECHNOLOGY

 

Fadi Chehadé a été Président et CEO de l'ICANN (2012-2016), membre du groupe d’experts sur la coopération numérique du secrétariat général des Nations unies et membre du conseil consultatif du Forum Economique Mondial[2] pour la Quatrième Révolution Industrielle.

Il est intervenu au congrès Co-Gouvernance 2019, à Rome, lors de la table ronde intitulée "Villes et citoyens, administrateurs du monde digital",  le vendredi 18 janvier 2019.

 

 



[1][ndt: Internet Corporation for Assigned Names and Numbers c’est à dire: Organisation pour la gestion des noms et des nombres de l’Internet]

  organisation à but non lucratif et reconnue d'utilité publique rassemblant des participants du monde entier qui œuvrent à la préservation de la sécurité, la stabilité et l'interopérabilité de l'Internet.

[2]  World Economic Forum est une organisation internationnale pour la coopération Public-Privé ; elle est basée à Genève. 

 Lire “Normes digitales: co-governance pour un monde numérique de confiance”

  

 

 

imagevideopoliticsforunity

 Vision, histoires et perspectives pour une politique pour l'unité
 

To follow us, just find

  Europe time to dialogue

on Facebook

Pubblicazioni

Disarmo

 co governance

17-20 GENNAIO 2019

Castel Gandolfo

Roma - Italia

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.