mppu international

twitterfacebook

nouvelles

 

À vrai dire je ne sais pas pourquoi je me soucie tant.

J'ai juste quelque chose en moi qui me dit que là il y a un problème et que je dois m'en occuper

Je pense que c'est ce que j'appellerais Dieu en moi.

 

Wangari Muta Maathai

 

 

 

 

Dans un monde où les gens sont apparemment plus préoccupés par la richesse matérielle et leur propre vie plutôt que la condition dans laquelle la terre se trouve et les difficultés que les autres endurent, Dr Wangari Muta Maathai use de sa force et de son cœur pour semer les bases d’une communauté africaine plus consciente de l’importance de l’environnement, confiante que la message va passer. Elle a passé la plus grande partie de sa vie à planter des arbres et à promouvoir des mouvements destinés à sensibiliser les gens sur l’importance de la protection de la planète, en commençant par être plus consciente des enjeux écologiques dans leurs communautés respectives.

Maathai est née et a grandi dans un village africain proche du Mont kenya. Elle a eu la chance d’aller à l’école, chose qui était rare pour les femmes africaines. Elle étudia la biologie aux USA et finalement revint en Afrique pour faire son Ph D en Anatomie. C’est après son retour en Afrique que Maathai devint consciente des difficultés auxquelles les femmes Africaines étaient confrontées, à cause de la dégradation continue des écosystèmes du pays.

Les femmes rurales que j’ai rencontrées au Conseil national des Femmes de Kenya dans lequel j’ai eu des responsabilités, m’ont parlé de leurs besoins. » a dit Maathai dans un discours à ses pairs « Elles ont dit qu’elles n’ont assez de bois pour servir d’énergie ni de bonnes sources d’eau potables à boire ou suffisamment à manger, surtout les aliments nutritionnels

Maathai s’est rendue compte que le dénominateur commun à tous ces problèmes est la dégradation de l’environnement autour d’elles. Elle se résolut de faire d’entreprendre quelque chose pour régler la situation. C’est alors qu’elle fonda Le Mouvement de la Ceinture Verte. Une organ,isation à but non lucratif pour qui plante des arbres pour aider à la réhabilitation des écosystèmes désolants d ‘Afrique. En se rappelant des ruisseaux clairs où elle et sa mère allaient puiser de l’eau quand elle était une enfant et des arbres et de la faune qui entouraient leur maison, Maathai devint profondément motivée de ramener cette forme de vie en Afrique pour les générations à venir. Elle s’inquiétait du fait que si les gens qui savent comment c’était dans le passé n’agissent pas, alors personne n’allait le faire.

En vérité les gens écoutent Maathai et font même des actions parce qu’exaltés par elle. Le programme des Nations Unies encouragea le Mouvement de la Ceinture Verte à partager son approche avec des organisations animées de la même volonté dans d’autres parties de l’Afrique. Depuis lors le Réseau Pan Africain de la Ceinture Verte fut fondée et une formation de 2 semaines apprend aux représentants d’organisation de 15 autres pays Africains comment obtenir les mêmes résultats que l’organisation de Maathai.

Alors que Maathai a beaucoup fait pour le peuple d’Afrique, elle ne réussit pas à concrétiser son rêve facilement. Ses idées ont été beaucoup critiquées par les anciens législateurs d’Afrique et Maathai a plusieurs fois été arrêtée et battue par la police Africaine. De telles remous pourraient pousser beaucoup à abandonner, mais c’était sans compter avec sa détermination.

Les gens souvent me demandent pourquoi je n’avais pas peur. La meilleure explication que je peux trouver c’est que je ne projetais pas la peur. En se concentrant sur ce qu’on veut atteindre alors on peut aller là où beaucoup n’oseraient aller a dit Maathai. « Ce n’est pas que je suis brave, mais que je ne voyais pas les conséquences, et en n’ y pensant pas je ne me laisse pas paralyser par la peur qui souvent nous dissuade de poursuivre nos objectifs. »

Ce qui débuta par un simple désir d’améliorer l’état du milieu autour d’elle s’est développé au point de se transformer en un mouvement international ayant rendu meilleures les conditions de vie des gens. Maathai espère que le Mouvement de la Ceinture Verte continuera d’exister et pour inspirer les gens à ,s’occuper de la terre qui leur a beaucoup donné.

« Je voudrais lancer un appel aux jeunes gens en particulier de tirer de l’exaltation du Prix Nobel de la Paix » a dit Maathai. « je veux qu’ils sachent que malgré les défis et obstacles qu’ils rencontre il y a de l’espoir. J’ai beaucoup d’espoir en la jeunesse »

la détermination et la vision de Maathai ont exalté un nombre incalculable de personnes à travers la planète. Le Mouvement de la Ceinture Verte de Maathai a depuis engendré d’autres mouvements dédiés à la protection de l’environnement et au soutien de l’éducation des femmes et des enfants.

Maathai et ses supporters commencèrent le Réseau Pan Africain de la Ceinture Verte, qui assuré des cours de formation de 2 semaines aux représentants d’organisations du genre en Afrique afin de leur enseigner les méthodes du Mouvement de la Ceinture Verte. Maathai espère partager leurs expériences avec d’autres mouvements hors de l’Afrique.

Même si , de par son sacrifice et son travail sans relâche, Maathai a changé le monde pour beaucoup d’Africains, elle ne sauver l’environnement seule. Quelque que soit votre nationalité et votre âge , vous aussi pouvez apporter le changement. Tout ce qu’il faut c’est une idée ou le désir de changer quelque chose et la détermination de le réaliser.

Lors désir discours de réception du Prix Nobel Maathai dit « Je voudrais faire appel aux jeunes gens de s’engager dans des activités qui contribuent à les faire atteindre leurs rêves. Vous êtes un don pour nos communautés et le monde. Vous constituez l’espoir et notre avenir. »

 

Source: www.nobelprize.org

condividi questo articolo

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

imagevideopoliticsforunity

 Vision, histoires et perspectives pour une politique pour l'unité
 

To follow us, just find

  Europe time to dialogue

on Facebook

Pubblicazioni

Disarmo

 co governance

17-20 GENNAIO 2019

Castel Gandolfo

Roma - Italia

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.